Possibilités de traitement de la schizophrénie et des psychoses

La schizophrénie est une pathologie qui exige souvent un traitement de longue durée par antipsychotiques.4,10 Il existe de nombreux médicaments qui peuvent vous aider à maîtriser vos symptômes et réduire les risques de rechute, chacun ayant ses propres avantages et inconvénients. L'équipe soignante doit fournir des informations sur chaque traitement et discuter de leurs aspects les plus importants avec vous et vos proches. Vous pouvez ainsi décider de votre traitement avec l’équipe soignante.

Artist

Bien que les médicaments soient très importants pour le contrôle des psychoses, la psychothérapie et les interventions psychosociales représentent également des traitements complémentaires adaptés. 

Exemples de types de traitement qui peuvent être abordés :

Médicaments

  • Antipsychotiques* quotidiens par voie orale.
  • Antipsychotiques à longue durée d’action, qui peuvent être administrés toutes les deux semaines, tous les mois ou tous les trois mois.
  • Médicament pour gérer les effets secondaires éventuels des antipsychotiques.
  • Autre médicament pour vous aider à contrôler votre maladie.

Psychothérapie

  • Rééducation
  • Psychothérapie individuelle
  • Thérapie comportementale cognitive
  • Information de la famille

*Certains antipsychotiques quotidiens par voie orale sont également disponibles sous une forme à libération prolongée. (Cela signifie que les comprimés libèrent la substance active lentement et que, par conséquent, la concentration active du médicament reste constante beaucoup plus longtemps dans le sang.)

En plus des options de traitement officielles proposées par l’équipe soignante, il existe également quelques applications pratiques pour votre téléphone portable. Vous pouvez les télécharger gratuitement. Elles vous aideront à faire face à la sensibilité à la psychose. Il existe par exemple l’application TEMSTEM (disponible pour iPhone ou Android). Discutez-en avec votre médecin / soignant pour déterminer s’il s’agit d’une bonne option pour vous.

 

Si les symptômes psychiques s’amplifient fortement, une hospitalisation peut être jugée nécessaire. Vous trouverez plus d’informations sur l’hospitalisation volontaire ou non ici

« Toutes les options doivent être abordées et les décisions relatives au traitement doivent être prises ensemble »

PHBE/PSY/0118/0001i